Articles

Stunfest 2019

Publié le 25 mai 2019

Le 17, 18 et 19 mai s’est tenu le Stunfest, un festival regroupant énormément de choses sur le jeu vidéo, des tournois, des conférences, des speedruns, des jeux indépendants, un sorte de florilège de ce que le jeu-vidéo peut apporter. J’y étais durant ces 3 jours pour m’occuper du stream du tournoi Smash Bros Ultimate, et je vais vous raconter mon expérience sur ce cru 2019.

Tout d’abord si je me suis retrouvé à aider le stream de Smash Bros Ultimate ce n’est pas par hasard, mes amis d’enfance tiennent une chaîne Twitch spécialisée dans la retransmission de tournoi sur Smash Bros, ils ont couvert le Normand eSport, la Gamer Assembly et maintenant le Stunfest.

Ces gars là, ce sont les types de CanapéFight, ils m’ont proposés de venir leur filer un petit coup de main, et j’ai bien évidemment accepté, l’idée de me rendre sur un festival aussi renommé que le Stunfest, en tant que staff technique et avec des amis était pour moi une aubaine. Je me suis donc retrouver à : installer et désinstaller le matos, gérer la régie de stream, prendre des photos, être sûr que tout ce passe bien durant pour les joueurs, etc. Nous sommes donc arrivés le Vendredi 17 vers 14h, nous avons dû faire vite car le tournoi de 2V2 de Smash Ultimate débutait à 16h30 environ. Après avoir récupérer nos badges et pris connaissance de l’endroit qui nous avait était attribué (un espace trop petit si vous voulez mon avis), nous avons commencé à installer le matos. Et concernant ce point les mecs de chez CanapéFight sont des pros, banderoles, télé, table de mixage et 3 webcams pour filmer les casteurs, les joueurs mais aussi les réactions du public !

  Moi qui travaille à O’Gaming et qui donc sait de quoi est capable une entreprise pro, je dois bien dire que l’écart de qualité se resserre événement en événement.

Le tournoi s’est bien déroulé, aucun accroc hormis une panne d’internet de 20s mais durant un match très cool (mais y’avais pas de clip sur le RJ45 aussi !). La chaîne Twitch a gagné +1200 follow environ, et nous avons fait un pic de 4500 viewers Dimanche après-midi. Tous les gens étaient sympa, heureux de la qualité du stream, et big up au Pugilat des Etoiles qui continue de mettre en avant CanapéFight !

Mais le Stunfest ce n’est pas que ça !


Samedi après-midi j’ai un peu délaissé la scène Smash pour rencontrer Valentin “Noddus” Cebo, journaliste à Gamekult, je savais qu’il était sur le festival, il faisait partie du membre des jury concernant les jeux indépendant qui était sur le salon. Nous nous sommes retrouvés pour partager une bière et faire plus ample connaissance, ce fut une excellente rencontre entre lui et moi, tellement bien que nous avons “traîné” ensemble tout l’après-midi dans le festival.

Et c’est lors de cette balade que j’ai compris que le Stunfest n’était pas que des tournois de Versus Fighting, certes, c’est ce pour quoi il est le plus connu, mais il réussi très bien les autres activités qu’il propose. J’ai donc pu découvrir l’espace consacré aux jeux indé, avec à chaque fois des projets très aboutis et très sympa a essayer. Mention spéciale à :

Legend Of Keepers, un Darkest Dungeon où on incarne les bad guys qui doivent défendre leurs trésors.

Thief’s Melody, un Zelda like assez propre et mignon comme tout.

Scourge Bringer, un sorte de Flinthook, sans grapin mais en pixel arts, de toute beauté et avec un feeling extrêmement prometteur ! Pas pour rien qu’ils ont gagné le prix du jury.

– Le sac de punching-ball avec des leds (vous aurez remarqué, je n’ai pas le nom exacte du jeu) dans lequel vous devez frapper dans les cercles lumineux du sac de frappe.

  Nous avons ensuite visité l’espace superplay ou des joueurs beaucoup trop fort finissent des jeux beaucoup trop vite. il y avait aussi une initiation au speed-run ou des intervenants talentueux venaient expliquer les principes d’un speed-run et accompagnaient pendant une vingtaine de minute des personnes sur une run parmi une liste de jeux disponible sur le stand.

La grande scène elle accueillait des conférences aux thèmes divers, des super-plays ou encore les grandes finales des tournois qui étaient présents sur le salon. Les gens pouvaient soit être dans les gradins ou assis dans de délicieux transats pour regarder et apprécier le spectacle (et pas dormir ou jouer à la switch ! )

  Le soir même nous avons fini sur deux activités qui sont improbable, la première était des concerts de musique, J’ai pu assister au Set de “Sierra” qui nous a fait de la bonne Dark Synthwave qui m’a rappelé pendant une heure, mes soirées Berlinoises, le second set auquel j’ai assisté était celui de “Master Boot Record” mais là ce n’était pas du tout ma came, avec Noddus nous avons donc décidé de partir voir la finale de Mortal Kombat, et c’est après une bière renversé sur de pauvres gens que nous avons pu assister à la grande finale de Mortal Kombat 11 fraîchement sorti.

  Une fois finie, nous avons retrouvé les copains de CanapéFight sur le stand Speed Run tenue par “La Boulangerie” qui nous présentait une run Randomizer de Majora’s Mask.

Une run randomizer comme son nom l’indique est une run ou au lieu de trouver des objets précis prévus par le jeu, chaque objet trouvé sera aléatoire. Du fait chaque run est différente et donc partant de ce principe la Boulangerie à organisé une run “Bingo” ou ils distribuaient des grilles de bingo avec les objets trouvables dans Majora’s Mask aux spectateurs.

Une fois que tout le monde avait sa grille, il était temps de commencer cette run de 3H (2h15 en réalité pour soucis de temps) dans laquelle on regardait un excellent speed-run mais avec le frisson de voir un objet dans sa grille apparaître à l’écran à chaque nouvel objet trouvé.

 

Conclusion

Il est difficile de s’ennuyer au Stunfest tant les activités proposées sont intéressantes, vous êtes éliminés en tournois ? Allez donc voir les jeux indés ou posez-vous avec une bière dans un transat ! Voir des speed-runs vous fait kiffer ? Alors notez les horaires et attendez-vous peut-être à devoir remplir une grille de bingo en prime ! J’ai passé 3 jours exceptionnels, et cela n’aura jamais pu être possible sans CanapéFight qui m’a invité et Noddus qui a bien voulu qu’on se rencontre lors du salon. J’essayerai de me faufiler au Stunfest de 2020, avec succès, je l’espère.